Humilier sa mère, jusqu’à la fin de l’année scolaire

2

Punky aime, que dis-je, adore son professeur de maternelle.  Et aller à l’école avec elle, c’est être témoin de l’amour débordant qu’elle lui porte.   Câlins, bisous, flattage de main entre autres.    C’est parfois lui dire de lâcher la pauvre prof qui doit étouffer sous son étreinte.  Et c’est là que la prof part à rire et te dit :

« Faut que je te raconte quelque chose.  Mais chicane là pas, je lui ai déjà expliqué. »   Pis là, tu sais que c’est pas bon signe.   Et que ça va sans doute être un peu (!) humiliant.

Alors la prof fait le récit de la fois que ta progéniture, dans un débordement d’amour l’a … lichée.

Tu rougis, et tu te dis que t’es mieux d’en écrire des hommages aux profs pour te faire pardonner la conduite de tes enfants.

3 commentaires

  1. Ben là, c’est toujours ben moins pire de se faire licher que de se faire mordre…! Elle a dû en voir des bien pires, la prof! (Et sinon, elle en verra certainement des pires…)

  2. Chez nous on appelle ça un bec de vache et c’est parfaitement legit selon mon père, qui en bon papi malcommode à aussi montrer à mes enfants comment une joue pleine de bave = amour.
    (Aucun sous-entendu pédophile ici. Mon père est juste un vieux malcommode qui trouve ça drôle de licher ma joue. Comme un grand frère tannant. Il me met aussi des glaces dans le dos de mon chandail. Entoucas…)

Répondre à Geneviève M Annuler la réponse.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *