Humilier sa mère, de façon exemplaire.

20140330_130859_1

Tout d’abord, je voudrais commencer par donner un conseil à celui qui décide du placement des produits à la pharmacie du village :  mettre au bout des allées, près du comptoir des prescriptions, là ou tous les p’tites madames qui attendent leur pilules t’observe faute de mieux à faire, les préservatifs, les tests de grossesses et les médicaments pour les vaginites, c’est pas l’idée du siècle.   Curieusement, quand je vais magasiner du Canesten j’ai pas nécessairement envie que tout le village soit au courant.

Bref, cette semaine, je vais chercher une prescription et alors que je discute avec la pharmacienne les enfants regardent autour d’eux.   Puis Zucchini me demande :  Maman, je peux tu acheter ça?  – pointant la boite de condoms avec des simil-diamants dessus.

-Non.   On en a pas besoin.

Et là, évidement, elle prend la boite.   Et j’ai trois autres enfants à contrôler.   Et 5 personnes qui attendent eux aussi la pharmacienne qui me regardent. Et j’habite dans un petit village, donc 5 personnes qui vont commèrer.

–  Mais maman, c’est tellement beau!

– On en a pas besoin, et c’est pour les adultes.

–  Tu pourrais l’acheter et je le garde pour quand je vais être grande, promis.

–  Hey les enfants, est-ce qu’on va voir les chocolats de Pâques?  (Il faut ce qu’il faut pour éviter d’avoir des discussions que j’ai pas envie d’avoir devant public).

Note à moi-même, en attendant le changement de plan de marketing de la pharmacie, y aller toute seule.

4 commentaires

  1. Les bonnes gens du village vont pouvoir se dire que c’est surement parce que tu es contre la contraception que tu as autant de flos. Mouhaha!

  2. À la pharmacie de mon quartier, j’ai trouvé ça hilarant de trouver les condoms juste en face de la section des crèmes solaires. Tu pars pour le sud? N’oublie pas ta PROTECTION! Génial =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *