Humilier sa mère, c’est encore plus l’fun que ça en a l’air!

2Mes enfants sont une source inépuisable d‘humiliation.   Chaque fois je me dis que ça ne peut être pire, chaque fois ils me suprennent.   Puis comme je suis pas pire pantoute pour m’auto-humilier, ça donne un combo explosif.

Comme la fois ou , allant reconduire les enfants à l’école sur l’heure du dîner, j’ai arraché la moitié du côté de ma voiture en accrochant une rampe sur le perron de l’église.   Imaginez la scène :  y’a à peu près 20 parents qui se dépèchent pour avoir une place pour débarquer leurs enfants, y’a environ 67 écoliers qui sont déjà là et le bruit de la tôle qui froisse est assez pour faire tourner toutes les têtes vers vous.  Et les laissez là pour un bon 15 minutes parce que vous ne pouvez pas ressortir de la file d’autos qui attendent sagement que la cloche sonne.   15 minutes ou toute l’école vient admirer tour à tour les dégats à votre voiture et les dommages au poteau de l’église (que j’ai brillament arraché).   15 longues minutes ou t’as envie de te cacher dans le fond de la minivan.

Puis, comme si j’étais pas assez honteuse comme ça, Punky revient de l’école en m’annonçant que pendant la récréation « Je suis allée montrer à toute la classe pis à mon professeur le poteau que t’as arraché! » .   Super.

Viens l’appel de l’agent d’assurance qui demande à Chéri :  « Est-ce que l’Église a l’intention de vous poursuivre? »  et mon chum qui me demande ce que j’ai bien pu faire pour qu’ils veuillent me réclamer de l’argent.   Pas mal certaine qu’il s’est fait de multiples scénarios dans sa tête avant de comprendre que j’avais brisé l’auto sur la propriété de l’Église du village.

Malgré ça, Punky trouvait que je méritais encore un peu plus d’attention.  Alors que je vais la chercher à l’école le midi – et que je suis stationnée le plus loin possible de tout objet contondant – sa prof, son idole , est celle qui surveille les élèves qui partent à pied.   Faque, pour être certaine que je sois un peu mortifiée chaque fois que je la vois, elle l’a invité à venir voir ma voiture.   Et à longuement admirer l’étendue des dégâts.  Et à s’interroger sur mes capacités de conductrice.

Bref, je vais aller chercher les enfants à vélo pour le reste de l’année je crois.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *