Guide à l’usage des parents de pré-ado

Préado1  Avant qu’on devienne parent, on a la chance au Québec de recevoir un petit guide pour nous aider dans la tâche qui nous attends.  Dans le Mieux-Vivre, la bible des nouveaux parents pour la première fois, on y retrouve plein d’affaires : les recommandations sur la nourriture, les soucis de santé, les étapes normales du développements et j’en passe.

Je propose qu’on fasse la même chose pour les préados.  Parce que voyez vous, lorsqu’on devient maman d’un être trop plein d’hormones préado pour la première fois, la chose peut nous laisser avec beaucoup de questionnements et quelques frustrations.   Alors, en même temps que les vaccins en 4ème année pourquoi ne pas remettre un guide intitulé Mieux-Survivre-avec-votre-préado.

J’ai déjà plein d’idées à proposer aux rédacteurs de ce guide qui, j’en suis certaine, ferait fureur.

 

Section préparation à la préadolescence :

-Assurez vous que vos planchers et/ou vos escaliers soient très solides.  En effet, le préado aime beaucoup manifester son mécontentement en marchant aussi fort que s’il était un éléphant.

– Munissez vous d’amortisseurs de choc pour les portes.  Le préado aime également vous signifier que vous êtes trop nul en claquant les portes.  Une nouille de piscine découpée stratégiquement placée dans le haut de sa porte de chambre l’empêchera de parvenir à ses fins et vous procurera un p’tit sourire lors de la prochaine crise.

 

Section « accouchement »:

Vous pouvez reconnaitre que vous avez accouché d’un préado à ces différents signes :

  • roulements d’yeux fréquents
  • rouspettage à volonté
  • maintenant trop cool pour faire les choses qu’il faisait il y a deux semaines.  Les fait parfois quand personne ne l’observe, parce que tsé, on arrête pas de jouer à la poupée du jour au lendemain.
  • vous êtes maintenant remplacé comme idole par à peu près n’importe qui.

 

Section développement du préado :

Ne vous inquiètez pas, vous verrez des changements dans le développement de votre préado, c’est tout à fait normal.

Motricité :  Il peut y avoir une régression. Ainsi l’enfant qui se déplaçait normalement peut maintenant avoir de la difficulté à se lever du divan lorsque vous lui demander.  « Viens ramasser ton assiette », « Va te préparer pour l’école » , « Viens m’aider avec la vaisselle » , peu importe ce que vous dites, il semble collé en position semi-assise.  Pour vérifier son état de fonctionnement essayez :  « J’ai du chocolat à partager » « Qui veut le Ipad? » ou  » Le premier dans la cuisine choisi le film qu’on écoute« .   Vous pourrez constater qu’il est encore très mobile, seulement pas mal sélectif.

Langage :  Il se peut que vous ayez parfois de la difficulté à comprendre votre préado.  De nouveaux mots, inconnus à votre oreille, se sont ajoutés à son vocabulaire.  Vous finirez par en vous en faire une définition approximative.  N’essayez pas de les intégrer à vos conversations cependant, votre préado vous regardera d’un air dégoûté et roulera des yeux.  C’est un langage réservé aux autres que vous, tsé …

Relations : La communication peut sembler impossible avec votre préado.  À la question « Est-ce que t’as passé une belle journée? »  vous obtiendrez un grognement, ou si vous êtes chanceux un « ouin » .  Soyez persévérant, peut-être qu’écoeuré de vous entendre le questionner il finira par vous donner deux ou trois réponses pour avoir la paix.

Compréhension : Vous avez l’impression que votre préado ne comprend pas très bien ce qui lui est demandé?  C’est normal, il a la compréhension sélective.  Pour voir s’il est capable de comprendre vos demandes, ajoutez à la fin « J’ai changé le mot de passe du WI-FI, je te donnerai le nouveau lorsque ce sera fait » et vous verez que la compréhension de votre préado se remettra à fonctionner comme par magie!

Activités :  Il peut être difficile de trouver des activités qui plaisent à votre préado, parce qu’apparement vos idées sont toutes nulles.  Soyez insistant, votre préado ne vous trouvera peut-être pas cool de l’obliger à aller glisser avec le reste de sa fratrie, mais une fois dehors, il en profitera comme les autres et ne voudra plus rentrer.

Section alimentation:

Prévoyez une deuxième hypothèque.  Votre préado mangera plus que vous et aura faim 5 minutes après être sorti de table.

Section santé:

S’il mange bien et est capable de se chicaner avec ses frères et soeurs, ne vous inquiètez pas, son état amorphe est normal.  D’ici quelques années, il reviendra à la normale.

 

 

Et vous parents de préados, qu’est-ce que vous donneriez comme conseils?

2 commentaires

  1. Je dirais d’arrêter les commentaire sur les beaux vêtements, car après avoir été lavé ils vont prendre le chemin du fond de garde-robe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *