Déprime

Vous savez le genre de journée ou même s’habiller demande un effort surhumain?  Le genre de journée ou la loi de Murphy semble me narguer.  Le genre de journée qui est à peine commencée et on compte déjà les heures avant de retourner au lit.  Ouais, c’est une journée comme ça aujourd’hui.  Zucchini s’est réveillée tôt ce matin, après une nuit chaotique.  Je suis descendue en bas, il n’y avait plus de lait.  J’ai échappé le déjeuner de Bébé par terre.  Bon, y’a le chien qui m’a donné un coup de main là-dessus.  Mon Homme a appelé pour me dire qu’il rentrerait tard, très tard.  Il a rappelé pour me dire qu’il était parti avec mes clefs.  Bébé a fait une mini sièste d’à peine 20 minutes, juste le temps que j’avale une toast.  Brûlée il va sans dire. Je ne suis pas capable de convertir les &*# »& de fichiers Flacs que mon frère m’a envoyé. Zucchini décide qu’elle n’a pas du tout envie de manger du broccoli pour dîner, il y en a partout, sauf dans son estomac.  Il est 12h30.  Juste 12h30.  La maison est sans dessus-dessous.  J’ai pas eu le temps de remplir le lave-vaisselle.  Ni de faire du lavage.  Ni de passer la balayeuse.  J’ai juste le goût de me rouler en p’tite boule dans ma robe de chambre…

13h.  Il reste 7 heures avant que Zucchini soit couchée pour la nuit.   7 heures d’entertainement.  Disons 6 si on enlève le souper et le bain.  Il pleut, je ne peux pas aller au parc.  Je n’ai pas de clefs je ne peux pas aller nul part.

13h30.  Zucchini est fatiguée.  Habituellement, je la coucherais et j’en profiterais pour prendre ma douche, vider le lave-vaisselle, le remplir, faire une ou deux brassées de lavage etc.  Mais là, je me suis dit:  Y’en est pas question!  Je suis montée en haut et j’ai couché Zucchini dans mon lit avec moi.  On s’est collées, et on s’est endormies.  Je me suis fait réveiller, 2 heures plus tard, par de petites mains qui flattaient mon visage.  Quand j’ai ouvert les yeux, y’avait le plus beaux des bébés qui me faisait un grand sourire.

Ma maison aurait besoin d’un coup de balayeuse.  Mes cheveux sont sales.  La vaisselle s’accumule sur le comptoir.  Le panier de linge sale est plein.  Pas grave.   Se réveiller comme ça, ça vaut tout l’or du monde.

11 commentaires

  1. Y’a des journées comme ça…

    Mais des réveils comme ça, on s’en lasserait pas! Malgré le fait que ta journée avait mal commencée, je suis certaine qu’en ce moment tout s’est envolé… sauf la poussière 😉

    Mais bon, on s’en fou un peu, un sourire, des caresses et des yeux plein d’étoiles, c’est ça le plus important 🙂

    Je te souhaite une belle fin de journée 🙂

  2. C’est encore ma réalité, avec des filles de 12 et 17 ans! Au diable le ménage!
    N’est-ce que pas ça te replace un ciboulot que ce réveil magnifique de ta belle Zuchini?

  3. Ici ça fait longtemps que je me suis résignée à préférer faire des siestes avec mes filles que de faire du ménage mouhaha donc tu devines l’état perpétuel de ma maison ??

    Bouqui xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *