Complainte d’une mère à la maison

10608195_10152578313682820_2792879098369077136_oJe sais, en lisant le titre de mon billet, y’a quelques personnes qui ont levé les yeux au ciel.  De quoi elle se plaint elle, elle a juste à aller travailler si elle est pas contente.

Ben oui.   Sauf que ça s’applique pour pas mal toute dans la vie, faut assumer ses choix .  Mais je revendique haut et fort le droit de chialer.   N’en déplaise à ceux qui roule des yeux aussi intensément que ma fille lorsque je fais une autre de mes bonnes blagues.

C’est pour ça qu’avec les inconnus qui me questionnent sur ce que je fais dans la vie, j’évite parfois de mentionner que je suis à la maison.   Pas que j’aie honte, non, mais c’est que les conversations qui s’en suivent sont parfois pénibles.  Maintenant qu’un magazine publie mes états d’âmes, c’est la réponse parfaite à cette question.   Parce que sinon …

 

Oh, ça doit être propre chez vous.   HAHAHA   Premièrement, je ne suis pas restée à la maison pour faire du ménage.   Deuxièmement, je suis pas mal traîneuse, si c’est propre c’est probablement parce que mon chum était motivé et qu’il a frotté partout.   Et troisièmement, surtout, les enfants et moi on est toujours ici.  Ce qui veut dire que je fais la cuisine : lire ici je fais à manger en salissant le plus d’affaires possible.  Et que si je ramasse mes enfants sont ici.  À ressortir au moins deux fois plus vite que moi je peux ranger.   Ça serait pas mal plus propre chez nous si on était pas ici pour tout salir.

 

Moi, avec mes études, je me voyais mal rester à la maison.  Ou toute autre variante condescendante sur ma non-éducation.   Parce que oui, souvent on assume que si je suis à la maison c’est que je ne pouvais rien faire d’autre.  Et quand c’est une personne du milieu scolaire qui te passe la remarque qu’elle adapte son langage au niveau des parents …  ça fait toujours plaisir de lui mentionner plus ou moins subtilement que t’es allée à l’université et surtout de te mettre à lui parler avec tes plus grands mots.  Faut bien que ça serve ces lectures de philosophes allemands.

 

Des enfants qui ne vont pas à la garderie, ça fait des enfants sauvages.  Je suis allée à la garderie et je suis beaucoup plus sauvage que mes enfants.   Si mes enfants ne sont pas sociables, je mets le blâme sur la génétique plus que sur la fréquentation d’un service de garde.

 

Peux tu garder mes enfants?  J’aime mes enfants.  J’aime certains enfants.   Mais désolée, la dernière affaire qui me tente : avoir une garderie.   J’ai beaucoup de respect pour celles qui ont un milieu de garde à la maison.  Moi?  Après 10 minutes je serais cachée dans la salle de bain.

 

Tu dois être à jour dans les séries télé!  Non.  Je fais comme tout le monde, j’écoute des séries en rafale sur Netflix le soir quand les enfants sont couchés, je me conte mon mensonge favori « un dernier épisode » , je me couche trop tard et je suis fatiguée le lendemain.

 

Oui, mais tu peux te reposer, t’es à la maison.   HAHAHA.   Un : mes enfants ne font pas de sieste.   Deux : J’ai déjà offert à mon chum d’aller travailler à sa place pour me reposer.

 

J’aurais pas les moyens.   Heille, imagine comment on économise : je n’ai plus besoin d’acheter de linge pour moi, je passe mes journées en pyjama à rien faire.

2 commentaires

  1. J’Adore avec un grand A… Je me suis complètement reconnue dans ce blog!!! Continue ton beau et bon travail 🙂

  2. Tout simplement M-A-G-N-I-F-I-Q-U-E!!! Merci pour ce eau résumé de la vie de maman à la maison (parce qu’on ne travaille pas quand on reste à la maison!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *