Chacun sa vision!

1

Avant d’avoir des enfants – je l’ai dit régulièrement – on est des parents parfaits.  Nos enfants ils vont être sages, polis, bien se tenir, parce qu’on va bien les élever.  Puis on a des enfants et on se rend compte que oui, on a une certaine influence mais que quoi qu’on fasse, ils ont leur personnalité bien à eux … et ils l’expriment.

Cette semaine, à l’arrêt d’autobus, je faisais remarquer aux filles que ça faisait un p’tit bout qu’on avait pas aperçu leur amie qui débarque à l’arrêt avant elles.

Zucchini, éternelle optimiste :  Hum, peut-être qu’elle est partie en voyage!

Punky, plus réaliste: Elle est peut-être malade.

Bébé-dragon, la terroriste :  Non.  Moi je dis qu’elle est en prison.  Ou qu’elle s’est fait enlever. 

Se sont des soeurs, mais elles ont aussi chacun leur (forte) personnalité!

Lire la suite

La rentrée

5

Ben oui, un blogue de maman ça veut dire un billet sur la rentrée scolaire.  C’est tout de même une grosse étape dans la vie de mes enfants.   Par contre, je ne suis pas trop émotive avec la rentrée, j’ai pas versé de larmes, sauf peut-être quand j’ai dû mettre mon cadran à 6h30.   Je n’ai pas sauté de joie non plus, moi la routine je déteste et être obligée de manger en vitesse à 11h20 le midi, mettons que ça ne m’enchante pas.

Reste que comme parent on est quand même un peu stressés, et on s’imagine un peu comment va se passer cette première journée.   Pour Zucchini je l’imaginais contente de retrouver ses amies, heureuse de son prof et énervée de pouvoir aller à la bibliothèque de l’école.   Effectivement, elle est revenue en me racontant à quel point l’école c’était LA plus belle chose au monde et qu’elle écrivait dorénavant en lettres attachées.

Pour Punky, elle, j’avais des attentes un peu différentes.  Je savais qu’elle aurait du plaisir, qu’elle se ferait des nouveaux amis, qu’elle apprécirait la ride d’autobus et qu’elle serait heureuse de manger sa collation.  Ben quoi, c’est une gourmande ma deuxième.  Alors lorsqu’elle est revenue je me suis empressée de la questionner:

– Puis, ta journée d’école?  As tu aimé ça?

– OUI!  Ma classe c’est les Écureuils, puis j’ai pris l’autobus, puis je me suis fait une nouvelle amie.

– Ah oui, comment elle s’appelle?

– Hummm, m’en rappelle plus, mais tsé, c’est celle qui a la peau brune là.  (On reste en campagne, c’est pas trop difficile de savoir qui est la mystérieuse nouvelle amie.)

-Ah, oui, Miss XYZ!   Elle est gentille?

– Oh oui!  On a joué à plein de choses ensemble.  C’est juste que elle écoute pas vraiment Mme ZXY.  Elle était dans le rouge aujourd’hui.

(Mentalement:  Évidement, Punky se fait amie avec la p’tite bum de l’école.)

– (…)  Ah, ok.  Et toi, tu as bien écouté?

–  Oui, j’ai eu ma noisette. (Classe des écureuils, on reste dans le thème.)

– Super!

–  Ah oui, puis je voulais te dire, l’autre jour là, j’ai donné un bec sur la bouche d’une autre fille.  Mais pas à l’école là, quand même.

– (…)  (Mentalement : What the… )

L’école risque d’être un peu plus rock’n’roll avec elle!

Lire la suite

Mes enfants, ces êtres étranges (part 543)

2

Je l’ai écrit à quelques reprises : mes enfants sont parfois (!) étranges.   Que ce soit parce qu’ils me réclament du brocoli à grands cris ou encore parce qu’ils pleurent s’ils doivent manquer l’école, ils s’amusent à faire mentir les stéréotypes.

Leur nouvelle lubie?   Aller chez le dentiste.   Contrairement à ce qu’on illustre habituellement, mes filles n’ont pas peur d’aller se faire examiner les dents.   En fait, elles adorent ça.  Un peu trop.  À tel point que dès que l’on passe devant la clinique dentaire j’ai droit à des « Maman, est-ce qu’on peut aller voir le dentiste?  S’il te plait?   Ça me tente vraiment.  »   Comme la clinique est située dans la même batisse que la SAQ ce sont des supplications qui reviennent souvent.

Tannée d’entendre mes filles me dire que je suis pas cool parce que je ne vais pas leur faire enlever le tarte, je leur ai pris un rendez-vous.   Lorsqu’elles l’ont su, elles étaient, hum, surexcitées.   Allant même jusqu’à planifier ce qu’elles allaient porter pour la visite en question.   Puis, le matin du jour J, Zucchini s’est réveillée mal en point.  Incapable de rien avaler, elle a fini par vomir plusieurs fois.   Elle m’a supplié de ne pas annuler le rendez-vous si longtemps espèré.  Mais je me disais que mon dentiste et ses 5 enfants (non, je ne l’ai pas espionné sur Facebook, mais j’habite en campagne tout se sait!) ne me trouverait pas drôle si je leur refilais Madame G.

Zucchini ne l’entendait pas ainsi.

-Maman, non, je veux aller chez le dentiste bon.  Ça fait longtemps que je n’ai pas vomi.

-Ça fait 20 minutes …

– C’est pas grave, je veux y aller.

-Le dentiste, il met ses mains dans ta bouche, ma chouette.  Il n’a pas envie d’attraper tes microbes.

-Ben là Maman, franchement.  Tu sauras que le dentiste il met des gants quand il m’examine et que ça sert justement à le protèger des microbes.

– (…)

J’ai quand même téléphoné à la clinique pour remettre son rendez-vous à plus tard.  Parce que même avec ses gants pas certaine qu’il aurait apprécié.

Lire la suite

Les princesses

Les mères de famille nombreuse vous le diront, nos enfants sont souvent afflubés de nouveaux noms. ZucchiPunkJu , dis-je avant de trouver LE nom de celui qui est en train de manger la terre de la plante. Je songe à bêtement les renommer numéro 1 à 4. Sauf que c’est un peu plate pour Punky qui devriendrait connue sous le surnom Numéro 2. On a vu plus glamour.

Avec ma mémoire défectueuse et toute la marmaille qui me tourne autour vous comprendrez que parfois je m’embrouille. Mais 4 petits noms à retenir, ce n’est rien. Les filles ont donc décidé d’augmenter le challenge. Leur jeu favori : les princesses. Chaque fille est une princesse. Chaque princesse a un nouveau nom. Chaque princesse ne répond qu’à ce nom. Et ce *&(#$!! nom … change à chaque jour.

Ce qui donne ça dans ma cuisine:
-Zucchi .. euh, Punky ramasse tes bottes.
– Je m’appelle pas Punky! et elle tourne les talons.
– Léa , ramasse tes bottes!
– JE M’APPELLE FLEUR. (dit avec un accent français. Car pour une raison que j’ignore, les princesses parlent à la française.)

3 nouveaux noms chaque jour. Bienvenue dans la maison des fous. Heureusement, je peux me consoler, parce que lorsqu’elles jouent à la princesse, je suis la reine. Non seulement je me fais appeler Votre Altesse, mais en plus je peux donner des ordres. Qui sont exécutés. Parce que tout le monde sait qu’on doit toujours obéir à la Reine.

Alors si vous venez me visiter, vous trouverez peut-être une princesse en train de balayer mon plancher!

2

Lire la suite

Non mais!

À l’époque où je n’avais que 3 filles, un ti-monsieur qui me jasait dans la file d’attente à l’épicerie me lança un:

« T’es chanceuse! Avec juste des filles t’auras pas le trouble des inscrire au hockey! Tu vas sauver de l’argent! » Je m’étais contentée de hocher de la tête en me disant que pffft on était plus en 1950 et que mes filles allaient peut-être jouer au hockey.

Aujourd’hui, quand j’ai payé la facture des cours de piano de Zucchini, j’ai eu envie de retrouver le monsieur en question et de lui dire que le hockey, finalement, ça aurait été une option économique.

Sur ce, je m’en vais vendre un rein, parce que j’ai deux autres filles qui veulent elles aussi, faire de la musique.

Lire la suite

Mine de rien …

…  ça fait 7 ans aujourd’hui que je suis maman! (et presque 7 ans que je blogue!)

M2( bébé Zucchini, déjà tannée des photos hé! hé!)

 

Bonne fête à ma belle Zucchini, mon p’tit bébé pressé devenu une grande fille épatante!

M1

Lire la suite

Aux aguets!

Avec du recul je suis capable de voir que lorsque j’avais seulement Zucchini j’étais un peu mère poule. Si je devais laisser Zucchini avec son père,je préparais son linge, je préparais les repas, je lui laissais une liste de trucs à faire avec Zucchini. Avec les années et le nombre d’enfants, je suis pas mal plus relax. Si je dois partir et laisser mon chum seul avec la gang, tout ce que je fais c’est lui dire « Bye! À tantôt! »

6 ans et 4 enfants plus tard, je sais très bien que mon chum est capable de se débrouiller. Ok, peut-être que je vais revenir pour trouver des enfants mal habillés et peut-être même qu’il va y en avoir un qui saigne du nez (oui, c’est arrivé ce matin!) mais malgré ça je ne m’inquiète pas du tout!

Ok, j’avoue je fais confiance à Chéri, mais j’ai aussi des cordes à mon arc! Ou plutôt des espions dans la maison. Parce que 3 grandes filles, c’est aussi 3 mini-mamans. « Non Papa, on a pas le droit de manger des desserts sucrés au dîner! » (oui, Zucchini a vraiment dit ça à son père. 2 fois plutôt qu’une. Weird kid!)

Cette semaine, alors que j’étais chez le dentiste, Chéri était à la maison avec les enfants. Pour une raison que j’ignore, Chéri adore se promener torse nu dans la maison. Ce qui peut être dangereux lorsqu’on prend un bébé « aggripe-tout » dans ses bras. Arrive donc ce qui devait arriver, Chéri prit Junior dans ses bras, Junior prit le poil de torse de Chéri entre ses doigts et le tira de toutes ses forces, Chéri laissa s’échapper un petit « ouch » de surprise.

Instantanément, Punky se retrouva à ses côtés. Pas pour voir ce qui se passait, non. Pour faire la morale à son père! « Papa, on ne crie pas après Junior. C’est juste un bébé, il ne sait pas que ça fait mal. » Chéri a eu beau essayé de se « défendre » , Punky a continué et s’est assurée qu’il ne recommence plus.

Alors, voilà, je peux quitter la maison l’esprit tranquille, j’ai 3 petites mères qui veillent au bon ordre!

Lire la suite

C’est ma fille!

 

On a tous des moments qui nous font dire « Ça c’est ma fille! (ou c’est mon fils) » parce que les comportements de nos enfants nous rappellent les nôtres.   Avec Zucchini, ça m’est arrivé plusieurs fois, que ce soit pour sa « non-féminité » ou son amour de la lecture, elle ne peut pas renier ses origines.

Cette semaine, dans un grand éclat de rire je me suis dit « Ça c’est vraiment ma fille! ».   Pourquoi?   Laissez moi d’abord vous mettre en contexte.   Moi et Chéri c’est le bonheur, mais comme tous les couples on a des sujets de discordes.   Y’en a pour qui c’est l’argent, le sexe ou l’éducation des enfants.  Chez nous c’est … le ménage.   Bon, je l’avoue je ne suis pas madame Blancheville.   Au contraire.  J’haïs (et le mot est faible) faire du ménage, faque il m’arrive parfois (hum! hum!) de tourner les coins ronds.   Puis je m’en sacre.  Oui, moi ça ne me dérange pas pantoute de voir une pile de papiers sur mon comptoir.  Mais Chéri lui, ayant grandi seul avec une mère un peu , hum, obsessive sur le ménage (oui, elle pouvait dire que mon chum avait eu de la visite pendant qu’elle était partie parce qu’elle trouvait un cheveu sur son divan.   Histoire vécue.)   Alors c’est comme entre moi et lui un genre de combat sans fin:  moi je salis et lui ramasse.

Malgré tout, j’essaie d’inculquer des notions de ménage à mes enfants (ok j’avoue, c’est surtout pour avoir des esclaves gens pour le faire à ma place. ) et cette semaine, alors que je préparais le souper, je demande à Zucchini de vider le lave-vaisselle.  Ça ne lui tentait pas trop, mais en gentille fille elle l’a fait quand même.   Et quand je l’ai vu prendre un plat de plastique, ouvrir l’armoire maléfique (parce que chez nous l’armoire des plats sert aussi de jeu à Junior!) lancer le dit plat dans le fond et fermer la porte le plus rapidement possible avant qu’il retombe j’ai ri plus que j’aurais dû!   Ne le dites pas à mon chum, mais il m’arrive de faire la même chose hé! hé!

Lire la suite

Post-Halloween

(oui, ce post est juste une pitoyable excue pour montrer une photo de mes 4 mousses déguisés. Sorry!)

La récolte du 31 octobre a été bonne, malgré la pluie. Faut dire qu’on avait encore des bonbons de l’an dernier hé! hé!

L’après Halloween, ça veut dire enlever les 234 citrouilles & bricolages. Ça veut aussi dire le 1er novembre au matin entendre : ‘ » Quand est-ce qu’on retourne ramasser des bonbons? » suivi de » Est-ce qu’on peut décorer le sapin? »

O.k. je me confesse, j’ai longtemps jugé les gens qui sortaient leur décorations de Noël au mois de novembre. Avant d’avoir des enfants.

Parce qu’après avoir entendu 37280 fois dans la même heure « est-ce qu’on peut faire des bricolage d’hiver? » on réalise le pouvoir des décorations de Noël.

Alors si vous passez par chez nous, dans ma porte-patio, il y a des flocons de neige (au moins, c’est dans ma cours!). Jugez moi! Mais sachez qu’en échange de ça, les filles ont rangé la salle de jeux, leurs chambres et vider le lave-vaisselle. Alors d’ici le 24 décembre il risque d’y avoir beaucoup, beaucoup de décorations dans ma maison. (et une maman relaxe!)

Hé! hé!

Lire la suite

Vie de Papa!

Papa chez nous a plusieurs rôles. C’est entre autres : le maître des jeux de société (il essaie présentement d’apprendre à Zucchini comment jouer à Risk!) , le roi du poussage de balancoires (Papa, Papa, pousse moi jusqu’au ciel!), le lecteur de l’histoire du soir et aussi celui qui finit les assiettes de tout le monde (ou comme je le surnomme affectueusement : le vidangeur. C’est affectueux, je vous jure!)

Alors, cette semaine, lorsque la famille était à table pour goûter à sa nouvelle recette (parce qu’en plus il cuisine le Papa!) et que Zucchini lui tendit un chou de Bruxelle en lui disant : « Je n’en veux pas, peux tu le jeter .... » Chéri prit le chou en question et le mit dans sa bouche. Trop rapidement pour que Zucchini finisse sa phrase .
» … c’est parce qu’il est tombé par terre et il est plein de choses. »

Chéri a fini sa bouchée un peu de travers. Et moi je n’ai pas pu m’empêcher de partir à rire en regardant le plancher parsemé de sable et d’aiguilles de sapins que les filles avaient rentrés avec leurs bottes avant le souper!

Ca lui apprendra à être aussi gourmand!

Lire la suite