Dans mon temps

 

JEUNES FILLESIl y a quelques temps sur Facebook circulait un extrait d’un manuel à l’usage des femmes des années 60.   Comme toute bonne mère à la maison, j’ai du temps à perdre sur Facebook (rappelez vous, j’allaite.  Alors pendant que l’Homme nettoie, moi je niaise sur les résaux sociaux.   Win.) , alors je l’ai lu et j’ai rigolé.    Puis j’ai essayé de transposer ça chez nous.  Et j’ai pleuré.   De rire quand même.
Mettons que moi je voudrais être le genre de femme parfaite de cette époque, j’aurais des croûtes à manger.

Quand il arrive le souper est pratiquement toujours prêt.  Un point pour moi.  Chéri arrive rarement avant 18h30 alors c’est une question de survie.

Être prête et prendre quelques minutes pour retoucher mon maquillage.  MOUHAHAHAHAHAHA!   Si je me maquille l’Homme pensera certainement que j’ai pris un amant ou quelque chose du genre.  S’il est chanceux je suis sortie de mon pyjama.

Ranger le désordre.   Ok, sérieusement j’ai essayé.  Parce que je suis pas mal certaine que pour mon chum, une maison propre c’est un turn on.  Alors mettons qu’une journée j’étais vraiment motivée, que j’avais tout rangé et lavé les planchers voici ce qui arrive.  15h15 les filles arrivent de l’école dans une maison étincellante.   15h17 : il y a de la boue sur le plancher.  Un bac à jouet de renversé.  Un dégat de lait sur le plancher.  Des spatules dans le bain.   Et des dessins sur les murs.   Alors quand Chéri arrive il doit se contenter d’un : Tsé, à 14h29 la maison était vraiment propre.

Réduire les bruits au minimum.  re-MOUHAHAHAH.    Quand mon chum arrive il n’y a qu’un seul bruit dans la maison, celui des enfants.  En décibel pas mal certaine que ça dépasse la chainsaw du voisin.

Écoutez le.   Pour ça il faudrait que les enfants lui laisse placer un mot.

Après le souper, je gagne un deuxième point.  Je débarasse la vaisselle.  Pendant que lui il s’occupe des bains des enfants.   Pas mal certaine que parfois il échangerait de place avec moi.

En fin de soirée, rangez la maison.   Quand les enfants sont (enfin, parfois) couchés, j’ai le temps de prendre une douche.   Le ménage, de la schnoutt.

Relations intimes, c’est pas de vos affaires.  Mais notez que je ne fais pas de ménage le soir.  Tsé.

Malgré ça, Chéri me dit souvent que je suis une femme parfaite (généralement quand il veut que j’aille lui chercher une bière dans le frigo du sous-sol) !

Lire la suite

Les enfants, sources de savoir

2

J’ai passé 3 ans à faire un bac en philo et à me faire répèter que Tout ce que je sais c’est que je ne sais rien.  Puis j’ai eu un enfant.  Et des tas d’autres.   Et j’ai réalisé à quel point je ne savais rien … mais que mes enfants étaient là pour remédier à la situation.

Merci à ma petite marmaille, maintenant je sais que …

– ça se peut d’avoir besoin de passer la balayeuse dans la laveuse.

– que la personne qui a fait les paquets de petites assiettes chez Ikea n’avait pas d’enfants.  Ou ils étaient daltoniens.  Ou il avait un garçon et une fille.   Parce que les enfants veulent absolument tous avoir la même couleur d’assiette.   Apparement que la nourriture est beaucoup plus savoureuse servie sur du rose.

–  que c’est beaucoup plus facile d’acheter autant de paquets d’assiettes que vous avez d’enfants et de leur donner la même couleur d’assiette à chaque repas que d’essayer de les convaincre que les pâtes sont aussi délicieuses servie sur du vert.

– que les barbouillages de crayons de cire sur les murs peuvent disparaitre grace à une efface blanche.

–  que se couper les cheveux soi-même possède un attrait quasi-irrésistible.  (voyez le toupet home made de Punky sur la photo)

– que la chose qui va probablement vous irriter le plus chez vos enfants c’est a) un défaut que vous avez vous aussi b) un défaut que l’autre moitié de votre couple a lui aussi.    Se voir au travers eux, c’est déstabilisant.

– que les choses qu’on est pas supposé manger sont toujours les plus délicieuses (comme par exemple, la livre de beurre laissée sur le comptoir pour qu’elle dégèle : quel délice!  Le papier d’emballage lui donne un petit goût de revenez-y!)

– que vos souliers sont la places par excellences pour cacher des surprises, comme une boite de sardines ou un playmobil.

–  que la meilleure place où chercher s’il vous manque une spatule, c’est probablement le bain.

– que les dessins de nos enfants sont toujours beeeeeeeeeen plus beaux que ceux des autres (ou qu’on peut perdre un peu de son jugement critique!).

 

Lire la suite

Une journée parfaite

Si je demande à mes filles ce qu’elles veulent faire dans une journée ça implique habituellement : des brillants, du maquillage, du bricolage, des déguisements, du chocolat et des livres.   Mon fils lui c’est autre chose.   Et j’avoue je n’étais pas préparée à ça.

Une journée parfaite selon Junior.

-Déjeuner aux croquettes de chat.

-Grimper sur la table de cuisine pour licher les restants de bols de céréales de ses soeurs.  En profiter pour mettre un peu de lait par terre.

–  Jouer avec la brosse de toilette.   Essayer de nettoyer ma mère avec celle-ci.

–  Collation :  Une petite poignée de terre de la plante du salon.

–  Jouer à trouver le verre d’eau qu’une de mes soeurs a laissé trainer.   Faire des flaques d’eau aux plus d’endroit possible.

–  Escalade de four. (voir la photo)

–  Diner aux mélange de graines d’oiseaux.  Absolument délicieux.

–  Jouer à sortons les mouchoirs de la boite.  Idéalement avec une boite neuve.

–  Faire un concert avec les chaudrons de ma mère.

–  Collation :  Quelques bouchées de craie.

–  Jouer à Godzilla au travers des pouliches de mes soeurs.

–  Passer à balayeuse.

–  Dessiner au Sharpie sur les murs.  Les crayons de cire, c’est pour les débutants.

–  Me rouler dans le linge propre.   Celui que ma mère vient de finir de plier.  Après avoir mangé une pêche ou des cerises, au choix.

–  Souper :  Restant de nourriture trouvé sous le divan.   Tout le monde sait qu’un morceau de pain de 3 jours, c’est exquis!

–  Heure du bain :  Essayer de battre mon record du plancher le plus mouillé.  Ainsi que celui du parent le plus détrempé.   En profiter pour boire à ma soif.

– Me brosser les dents avec les brosses à dent de toute la famille.  Sauf la mienne.

–  Jouer à escaladons le parent qui lit l’histoire du soir.   Prendre une petite croquée du livre.

–  Dodo.  Mais non c’est une blague, je reposais seulement mes yeux pour quelques minutes.

–  Jouer à descendre du lit le plus de fois possible en un temps record.

–  Prendre une petite collation :  mmmmmm, croquettes de chat.

–  M’endormir juste quand mes parents se sont endormis.   Faire un concours :  qui se réveillera le premier.   Je gagne à chaque fois.

Lire la suite

Les enfants, source de fierté.

2

Quand il s’agit de nos enfants, avouons le parents, on a tous un p’tit orgueil, hum, démesuré.   On est donc fier que notre progéniture aille marché avant celle de notre cousine.  Et que dire de la sensation de fierté qui s’emparre de nous quand on constate sur Facebook que la fille de qui on était jalouse au secondaire, ben son gars de 3 ans est pas encore propre alors que notre fillette elle, tellement incroyable, fait ses pipis dans le pot depuis longtemps.   Que vous l’admettiez ou pas, on a tous eu cet esprit de compétition à un moment où l’autre.   Ben oui, ça ne change rien au bout du compte, ils vont tous finir par marcher, courir, faire leurs nuits et faire pipi relativement proprement, mais bon, si ça peut nous remonter le moral une journée où on a dû se lever à 4 du matin, on a bien le droit de se valoriser avec des choses qui sont hors de notre contrôle.

Je ne fais pas exception à la règle.   Oui j’aime ça quand mes enfants font des trucs cool.  Surtout devant public.   C’est un vilain défaut, mais je ne peux pas être parfaite!   Alors quand Punky s’est mise à me parler des sons des lettres qu’elle reconnaissait dans les mots, oui je faisais ma fraiche.  Non, mais c’est pas mignon une p’tite fille qui dit  » :  Maman, c’est T la première lettre de table, hein?  » ?  Surtout quand elle le fait en public, au soccer, devant les autres parents.   Puis que t’habites dans un p’tit village de campagne et que dans les parents, y’a 2 profs de l’école primaire et le directeur.

La conversation continue.

– Oui, ma chouette!  Et ensuite, quelle lettre il y a pour faire le son TA ?

– (réflexion) … hum, je sais un A!

-C’est ça! T et A , ça fait TA, comme dans table.

-Et comme dans Tabar …(mère qui s’empresse de couper son enfant)

-Viens ma chouette on va aller discuter plus loin!

Faque, sachez le, l’orgueil est un vilain défaut et vos enfants vous le rappeleront souvent.  Surtout devant les profs et le directeur.  Tabar(…) !

Lire la suite

Jeudi confession

3

À l’école cette année, Zucchini a remporté un concours de dessin.  Le prix?  Un certificat cadeau pour une activité de la ville.   Le hic?  On habite en campagne, les activités ne sont pas légion.   Pour l’été, elle avait le choix entre le soccer et le baseball.     Elle a choisi le premier.

Et là, je me confesse, J’HAIS le soccer.   Ben, pas le sport en tant que tel, j’ai joué moi-même et j’aimais bien.  Non, j’haïs ça aller au soccer avec les enfants.   Parce qu’évidemment, c’est 2 soirs où Chéri travaille.   Donc 2 soirs à trainer toute la marmaille dans un champ où il n’y a même pas d’estrades (apparement que les estrades attirent les bums.  Du moins c’est ce que j’ai retenu de l’explication.) , pas de jeux à proximité pour que les autres enfants se défoulent.  Donc, si on résume je dois trainer 4 chaises pliantes, 4 enfants et de quoi les divertir pendant 1 heure … ou 2 quand Punky joue aussi.

Jusque là, c’est pas si pire.   Mais à date, côté température, on est pas chanceux.  Donc trainer frère et soeurs pour regarder le match de Zucchini … de la voiture parce qu’il pleut à boire debout, c’est encore moins l’fun.

Et rajoutons un élément supplémentaire :  Zucchini n’est pas douée.  Genre pas du tout.  Le style à cueillir des pissenlits pendant la partie.   À se sauver du ballon.  À jaser avec la seule autre fille de l’équipe au lieu de regarder ce qui se passe.  Bref, c’est pas son sport.   Et je ne vous parle pas de la fois où elle a dû garder les buts.   Est-ce que j’ai mentionné que les autres parents, ceux des garçons qui ont du talents, sont très, très, très compétitifs.  J’ai pensé un instant qu’ils allaient demander au coach de l’enlever de là.  Et puis, on habite en campagne,  ce qui veut dire des matchs à 35 minutes de route d’ici.

Mais bon, Zucchini aime ça, alors je l’encourage.  Mais pas trop.  J’aimerais mieux qu’elle essaie le baseball l’an prochain, au moins y’a des estrades.

Lire la suite

Reconnaitre le parent hors de son élément

ma

Comment reconnaître un parent?   S’il est accompagné de ses minis humains, c’est facile.  (Quoique, ça m’arrive encore régulièrement de me faire prendre pour la gardienne.   Faudrait peut-être que j’expose mes vergetures.  Ouin, bof.)

Par contre, il existe des signes qui ne trompent pas pour les repèrer lorsqu’ils sont seuls.

–  C’est la fille à l’épicerie qui, dans la file d’attente de la caisse, brasse son panier d’avant à l’arrière pour calmer … son bébé qui est à la maison avec son père.

–  C’est le monsieur en complet cravate, au travail, avec deux ou trois brillants dans la figure (gracieuseté d’un bricolage fait il y a 10 jours.   Mais les brillants c’est tenace.  Très, très tenace.)

–  C’est la madame à qui vous emprutez un crayon et qui vous sort un stylo mauve, vert ou scintillant.

–  C’est le gars qui se coupe le doigt et se retrouve avec un pansement de Batman ou de la Petite Pouliche.

–  C’est celle qui ouvre sa sacoche et qui peut en sortir à peu près n’importe quoi pour vous dépanner.  (couche, mouchoir, pansements, suce, crayons scintillants, barre tendre, wipe … et ce dans une seule pochette.)

–  C’est celui qui dans son panier d’épicerie a à peu près 34 boites de céréales, parce qu’étonnament, même si les enfants se battent pour avoir le même bonhomme pour jouer, quand il s’agit de goûts alimentaires, rien ne fait l’unanimité.

–  C’est la gentille madame qui vous fait un sourire quand votre bébé hurle sa vie.  (elle est juste contente que ça ne soit pas le sien!)

–  C’est le gentil monsieur qui a l’air intéressé lorsque vous parlez de votre accouchement.

Parce que vous pouvez sortir le parent de la maison, mais y’aura toujours un p’tit indice pour le dévoiler.  Genre le coulis de morve sur son chandail.

Lire la suite

(encore) un livre!

C’est un secret de polichinelle :  j’adore les livres.   Et ceux pour enfants encore plus.   Je suis une très (trop?) grande consommatrice de littérature jeunesse et mes enfants le savent bien :  j’ai beaucoup, beaucoup de difficulté à dire non quand on me demande un beau livre.

J’aime les livres différents , les livres joliment illustrés.   Mes choix sont souvent motivés par les illustrations ou l’histoire qui sort de l’ordinaire.  On s’entend, quand on lit au minimum une histoire par jour (et c’est souvent plus) les variations des contes de princesses on les a pas mal toutes entendues.

Il y a quelques temps, on m’a demandé si j’étais intéressée à recevoir un exemplaire d’un livre pour enfant.  Euh, OUI!   Je l’ai dit que j’amais lire avec mes flots?  On m’a dit que c’était un livre avec CD : ça tombe bien je n’en ai jamais acheté.

Arriva dans ma boite aux lettre le livre :  Fatoumata.   Les filles se sont empressées de me supplier  » Maman, maman, lis le TOUT DE SUITE, s’il vous plait » .   Je les ai quand même fait patienter jusqu’au retour de l’école de Zucchini.  On a ouvert le livre, on a commencé l’histoire et – ô surprise! –  il y avait un mot qui fait rire les enfants à tout coup.

C’est instantanément devenu le livre favori de Punky.   Puis, j’ai compris toute l’utilité d’un livre audio.  Parce que si je n’en voyais pas trop l’intérêt avant – on a tellement de livres qu’on relit rarement les mêmes – j’ai compris que lorsqu’un petite fille décide qu’elle adore un livre, elle veut le lire souvent.  Très souvent.   Très très souvent.

Donc depuis, le CD est dans la chambre des filles et l’histoire joue régulièrement.  Et non seulement l’histoire est drôle, mais la musique est entrainante et fait sourire les filles … en attendant qu’elles rient aux éclats en entendant LE mot drôle.

Alors merci aux gens de Planète Rebelle pour le magnifique cadeau, il est très apprécié chez nous.  Et il vient s’ajouter à la liste des livres que je vais offrir en cadeau.  (mais par contre, c’était pas très gentil de m’envoyer un catalogue, maintenant j’ai envie de tout acheter!)

 

Lire la suite

Bricolage … encore.

2

Avec Pâques qui approche, on a fait du bricolage.  Beaucoup de bricolage.  (Trop de bricolage peut-être?  Les filles sont un peu excessives là dessus!)   Je m’étais dit que je bricolais avant le congé pour pouvoir profiter de 4 jours à rien faire.   Rien faire étant un bien grand mot quand t’as 4 enfants, mais bon.

Sauf que j’ai reçu un courriel avec des conseils pour décorer des oeufs de Pâques.  Honte à moi, chose que je n’ai jamais fait avec les enfants (on a décoré des oeufs Kinder, mais jamais des vrais oeufs) .  Et là, ça m’a donné le goût de le faire.   J’en ai pas encore parlé aux princesses, mais je pense bien que je vais m’embarquer dans un autre projet en fin de semaine.

Et comme j’aime pas être seule dans mon malheur (hé! hé!) je vous laisse une copie du courriel que j’ai reçu pour vous tenter vous aussi.

Astuce de décoration :

Avec des combinaisons infinies de couleurs et une panoplie de techniques de décoration, réaliser des œufs colorés peut être aussi facile ou aussi complexe que vous le désirez. Il s’agit donc d’une activité parfaite pour tous les âges et tous les niveaux d’habiletés. Qu’ils soient simplement teints d’une couleur ou ornés de motifs décoratifs délicats, les œufs de Pâques sont aussi uniques que les gens qui les créent.

 

Alors, laissez-vous inspirer et créez des souvenirs que votre famille chérira. Suivez ces trois étapes faciles pour créer vos chefs-d’œuvre pour Pâques.

 

1) Comment vider votre œuf

  • Lavez et séchez un œuf. 
  • À l’aide d’une grande aiguille, percez les deux extrémités de la coquille. Assurez-vous de percer assez en profondeur pour briser le jaune d’œuf. 
  • Remuez l’aiguille dans un mouvement circulaire afin d’ouvrir le trou d’une des extrémités de l’œuf. 
  • En tenant l’œuf au-dessus d’un bol, soufflez dans le gros trou à l’une des extrémités de l’œuf pour en faire sortir le blanc et le jaune d’œuf. Rincez délicatement la coquille avec de l’eau froide. Laissez sécher complètement. 

 

2) Comment colorer votre œuf de Pâques

  • Si vous utilisez une teinture du commerce, préparez-la selon le mode d’emploi affiché sur l’emballage. Si vous utilisez une teinture naturelle, mélangez 1 cuillère à thé de vinaigre avec 1/4 de cuillère à thé de colorant alimentaire. Versez la teinture dans 3/4 de tasse d’eau, dans une tasse ou un verre assez profond pour couvrir l’œuf entier. 
  • À l’aide de pinces ou d’une cuillère, placez l’œuf dans la teinture. Ne laissez pas tomber l’œuf; la coquille pourrait se cogner contre le fond du récipient et craquer. Vous pouvez également enfiler un fil métallique très fin dans chacune des extrémités de la coquille d’œuf évidée et le replier à une extrémité pour empêcher l’œuf de glisser.
  • Submergez complètement l’œuf dans la teinture, jusqu’à ce qu’il ait atteint la couleur désirée, soit pendant deux à cinq minutes. N’oubliez pas : plus vous laissez l’œuf longtemps dans la teinture, plus la couleur sera foncée. 
  • Retirez l’œuf de la teinture et laissez-le sécher avant d’ajouter une autre couleur ou de continuer à le décorer. 

Conseil : déposez les œufs sur une grille à pâtisserie afin de leur permettre de sécher rapidement et de façon uniforme. 

 

3) Trucs pour personnaliser votre œuf de Pâques

Les œufs de Pâques peuvent être personnalisés de nombreuses façons. Utilisez des articles d’artisanat courants comme des crayons marqueurs, des brillants et des crayons de cire pour personnaliser vos œufs de manière semblable à ce que vous voyez sur les photos suivantes. Voici quelques-unes de nos façons favorites de donner aux œufs une touche encore plus spéciale :

 

  • Saupoudrez des brillants sur un œuf fraîchement coloré pour obtenir une finition scintillante. 
  • Avant de mettre l’œuf dans la teinture, dessinez un motif sur la coquille avec un crayon de cire blanc. La cire contenue dans le crayon empêchera la teinture d’adhérer à l’œuf, laissant ainsi un motif blanc. 
  • Décorez votre œuf d’autocollants ou entourez-le d’élastiques avant de le plonger dans la teinture; retirez-les lorsque l’œuf est sec et vous obtiendrez des motifs intéressants.
  • Mélangez une cuillère à soupe d’huile végétale à la teinture pour créer un effet marbré sur vos œufs de Pâques. 
  • Une fois sec, peignez l’œuf à l’aide de peinture acrylique et de petites éponges de maquillage ou d’artisanat. Vous pouvez également éponger de petits motifs sur les œufs à l’aide d’un pochoir. 
  • Collez de petites perles, du fil à broder ou de la dentelle sur les œufs de Pâques pour ajouter de l’effet. 
  • Appliquez des yeux de plastique et d’autres accessoires aux œufs de Pâques pour créer de mignons animaux ou des visages.
  • Frottez les œufs de Pâques avec un peu d’huile végétale pour obtenir un effet satiné supplémentaire. 

 

Pour obtenir d’autres conseils et des photos montrant les techniques pas à pas, visitez le http://lesoeufs.ca/cuisiner-avec-les-oeufs/decorer-des-oeufs.

Bon congé!

Lire la suite

Party!

Le mois dernier j’ai reçu un super colis des gens de Lego.  Dès que les filles l’ont vu elles m’ont suppliées de l’ouvrir.  Lorsque Zucchini est revenue de l’école, j’ai cedé à leur supplications et on a découvert ceci à l’intérieur :

Tout ce qu’il fallait pour faire un party Lego Duplo, avec les blocs de la nouvelle collection pour les tout-petits (qui sont superbes, tellement colorés!) .    On a fait des invitations, on était prêts à s’amuser avec les amis et nos nouveaux jouets.   C’était sans compter qu’après avoir eu l’influenza, toute la marmaille a décidé d’attraper la varicelle.

10

On a donc du trouver de nouveaux invités – à la dernière minute – pour qui ce n’était pas un problème d’être en contact avec mes picottés.   Heureusement, on a des amis qui étaient prêts à se sacrifier pour venir jouer avec nous et on a pu tenir notre party.

Les filles ont fait du bricolage et décoré la maison, prennant soin de transformer les boites de jus en Lego.

1

On a préparé des collations thématiques.

Préparé des activités qui nous avait été envoyées.

3

Et surtout, sorti tous les Lego que nous avons pu trouver.

a(On en a beaucoup, des neufs mais aussi des vintage qui datent de ma jeunesse!)

Les invités sont arrivés et tout le monde s’est mis à jouer.

Les petits :

817

Comme les grands :

121415

On a vraiment eu du fun et quand est venu l’heure de partir, il y a un grand garçon qui m’a demandé s’il pouvait venir plus souvent parce que chez nous  » c’est vraiment cool!  »  (c’est pas moi qui le dit.)

Merci à LegoDuplo pour cette pause dans notre hiver de microbes.  Et ça m’a donné de l’inspiration pour une éventuelle fête de Lego pour Junior.

5

Divulgation : je suis un agent de jeu LEGO DUPLO et je reçois des avantages spéciaux dans le cadre de mon participation. Les opinions sur ce blogue sont les miennes.

Lire la suite