Humilier sa mère, pis parfois son père.

2Ce n’est pas un secret, mes enfants sont pas mal passés maitres dans l’art de l’humiliation parentale.  Ils ont toujours le mot pour me faire rougirRien ne les arrête.

Mais si je suis leur cible préfèrée, ils leur arrive parfois de choisir d’autres cibles.   Pour mon plus grand plaisir.  Je sais, ce n’est pas gentil de rire du malheur des autres, mais je ne suis pas parfaite.

Je vous en ai parlé, Chéri lorsqu’il sort avec les enfants, il attire les p’tites madames et les compliments.  La dernière fois ne faisait pas exception.   Il arpentait les allées du magasin avec 4 marmots dans son panier quand une vieille dame s’est approchée.   Elle complimente mon chum sur sa paternité.  Ohhhh, c’est beau une belle grande famille comme ça.  C’est rare de nos jours.

Mes enfants eux, sont timides, et ne prononcent pas un mot tant que la personne ne s’est pas retournée. Ils observent.

Mais dès que la personne quitte, les questions et commentaires fusent.   C’est qui ça maman?  Pourquoi il nous parle le monsieur, papa?  

Cette fois ci, Fillette Dragon, se rappelant qu’on ne doit pas parler des gens décida de chuchoter.   Si vous avez déjà entendu un enfant de 5 ans chuchote vous savez que c’est tout sauf discret.   Elle aurait pu prendre l’intercom que ça aurait fait la même affaire.

La vieille dame avait à peine fait 3 pas que Fillette Dragon « chuchota » à son père  :  Papa elle est vieille la madame, hein?  Ça veut dire qu’elle va mourir bientôt.  Vraiment bientôt.

Je pense que mon chum n’a jamais fait roulé un panier aussi vite de sa vie, quittant les lieux avant de regarder l’expression sur le visage de la vieille dame.   Je parie qu’elle ne doit plus trouver notre famille aussi charmante.

Lire la suite

Humilier sa mère, y’a pas juste mes enfants qui sont capable de le faire

41155_414130587819_3206091_nVous savez, quand vous envoyez vos enfants jouer chez des amis, vous vous demandez toujours s’ils se comportent bien en votre absence.  La réponse c’est pas comme vous l’esperiez.    J’ai eu assez d’amis ici pour vous dire que :

–  Ils ne disent pas toujours merci et s’il-vous-plait.

–  Ils font pipi la porte ouverte.

– Ils rapportent ce qui se passe chez vous …  et pas à votre avantage.

 

Un exemple?   Cette semaine, Miss Dragon a invité une amie à jouer avec elle.  Alors qu’on prend la collation, la petite amie parle de sa vache qui est morte.  Oui, sa vache.  On est en campagne tsé.   J’embarque dans la conversation:

–  Est-ce que c’est une ferme laitière que vous avez?

–  Oui!  C’est ça.

–  Ah, vous n’avez jamais besoin d’acheter de lait, chanceux!  (On s’entend, à 4 enfants, c’est dans mes grandes préoccupations!)

– Ouin.  Ben sauf pour ma mère.   On achète du 2%.   Pour pas qu’elle engraisse.

Mot pour mot.

 

Pis j’avoue que c’est un peu plus drôle quand c’est pas moi le dindon de la farce.

 

Lire la suite

Humilier sa mère, quand on a rien à faire

Attendre chez le docteur ça peut être long.  Surtout quand tu pensais y aller seulement pour recevoir une dose d’antibiotiques et que finalement le doc décide de repasser des radios pis toute le kit.  Le petit sac que j’avais apporté pour divertir fillette Dragon pendant l’attente n’a pas fait long feu.  Après 1 heure de coloriage, c’était suffisant.   Commence alors les « Mamaaaaaaaaaan. »

–  Mamaaaaaaaaaan, j’ai envie de pipi.

–  Mamaaaaaaaaaaaaaaaan, est-ce que je peux avoir des bonbons dans la machine?

–  Mamaaaaaaaaaaan, j’ai soif.

–  Mamaaaaaaaan, quand est-ce qu’on s’en va?

–  Mamaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaan, pourquoi faut rester ici?

 

Pis là, alors que t’essaie tant bien que mal de contenir la mauvaise humeur de ton enfant tout en l’empêchant de réveiller le plus jeune malade qui dort sur toi, tu as droit à un autre:

-Mamaaaaaaaaaaan? 

–  Oui, ma belle?  (tout fort.   Le ton dans ma tête était plus exaspèré.)

–  Elle est grande la madame , hein?  Pointant une dame qui vient de se lever .

–  Mmmm, mmmm.  (Elle est pas grande pantoute.  Mais mon expérience me permet de savoir qu’il vaut mieux ne pas argumenter tsé.)

Pis au moment ou la dame d’un certain âge passe juste à côté de nous.

–  Je veux dire, elle est grande du bedon.  

 

J’ai jamais eu aussi hâte de sortir d’une (petite) salle d’attente.

Lire la suite

Garde-malade

Moi et Chéri on fait souvent des blagues que si on a eu autant d’enfants c’est pour que quand on va être des p’tits vieux il y ait quelqu’un pour s’occuper de nous.   Et je rajoute tout le temps que ça nous en prenait au moins quatre parce que mon chum est particulièrement marabout lorsqu’il est malade et que ça serait pas très gentil de faire porter la charge à une seule personne.

Et cette semaine, l’Homme de la maison est malade.   Sa grippe d’homme s’est transformée en pneumonie et il est étendu sur le divan à se plaindre souffrir.   Les enfants – bien plus que moi – sont aux petits soins avec lui.  Lui apporter une couverture.   Lui lire une histoire.  Lui apporter une bière (qu’il n’a pas bu, rassurez vous) .   Le masser.    Aller chercher ses pastilles.  Bref, il est choucouté par tout le monde.  Ou presque.

Après une quinte de toux particulièrement violente, fillette Dragon s’est approchée de lui , l’a observé, et lui a lancé d’un ton candide :  Toi Papa, as tu hâtes de mourir?

Faque finalement, il va y avoir seulement 3 enfants qui vont s’occuper de nous plus tard, on prendra pas de chance.

Lire la suite

Tâches partagées

1

Chez nous les tâches sont réparties … un peu n’importe comment.   Bah, pas vraiment n’importe comment, mais plutôt avec les forces et les intérêts de chacun.

Ainsi:

–  C’est moi qui va dans les réunions d’école parce que si c’était Chéri et sa mémoire de poisson rouge, je devrais appeler la prof au moins 24 fois pour avoir les vrais renseignements.

–  C’est Chéri qui rempli le lave-vaisselle parce que malgré ses nombreux enseignement, quand je place les assiettes dedans elles ressortent à moitié lavées.

–  C’est moi qui tond le gazon et qui déneige parce que j’aime ça.

–  C’est Chéri qui lave la toilette parce que c’est lui le plus responsable de nous deux .

–  C’est moi qui achète le linge des enfants parce que je veux qu’ils soient présentables.

–  C’est Chéri qui joue à des jeux de société parce qu’il veut avoir des partners pour jouer à Risk dans quelques années.

 

Bref, c’est pas la répartition typique mais ça marche bien (surtout parce que j’ai pas besoin de frotter la bol, tsé.) .   Et cette semaine j’ai réalisé que les enfants avaient assimilé tout ça quand , alors que je préparais le souper, Miss Dragon à côté de moi regarde la vitro-céramique de la cuisinière et me dit :

–  Elle est sale  Maman!

–  Oui, je sais.

–  Va falloir que papa lave le four quand il va revenir demain!

Ma fille a bien compris que je suis vraiment poche pour laver la *bip* de cuisinière et je suis mieux de mettre mes énergies ailleurs, comme à faire des desserts pour faire oublier à Chéri qu’il doit frotter mes dégâts!

Lire la suite

Reviens sur terre!

1

Ce qui est pratique avec la maternité c’est que vous avez toujours quelqu’un à portée de main pour vous rappeler à l’ordre quand vous divaguez.  Parce qu’avouons le , on devient tous un peu gaga lorsqu’il s’agit de nos enfants.  On les trouve donc beaux, fins et intelligents.   Puis, même quand c’est notre quatrième, on ne se gène pas pour leur dire.

Je suis dans le salon à m’amuser avec Junior et il me fait un sourire incroyable, alors je lui lance : Savais tu que t’étais le plus beau p’tit garçon du monde toi?

Heureusement, Miss Dragon était à portée d’oreille et s’est empressée de me corriger :   Maman, ça se peut pas.   T’as même pas vu tous les garçons du monde.  Pis en plus, un bébé qui vient de naître, c’est ben plus mignon.

J’ai pris Junior dans mes bras et je lui ai chuchoté : Écoute là pas, moi je l’sais que c’est toi le plus beau!    Faut bien me laisser mes illusions bon.

Lire la suite

Chacun sa vision!

1

Avant d’avoir des enfants – je l’ai dit régulièrement – on est des parents parfaits.  Nos enfants ils vont être sages, polis, bien se tenir, parce qu’on va bien les élever.  Puis on a des enfants et on se rend compte que oui, on a une certaine influence mais que quoi qu’on fasse, ils ont leur personnalité bien à eux … et ils l’expriment.

Cette semaine, à l’arrêt d’autobus, je faisais remarquer aux filles que ça faisait un p’tit bout qu’on avait pas aperçu leur amie qui débarque à l’arrêt avant elles.

Zucchini, éternelle optimiste :  Hum, peut-être qu’elle est partie en voyage!

Punky, plus réaliste: Elle est peut-être malade.

Bébé-dragon, la terroriste :  Non.  Moi je dis qu’elle est en prison.  Ou qu’elle s’est fait enlever. 

Se sont des soeurs, mais elles ont aussi chacun leur (forte) personnalité!

Lire la suite

Hum, merci.

Le problème avec les enfants, du moins les miens, c’est qu’ils savent que mon amour leur est acquis.   Ils savent que peu importe ce qu’ils vont faire, je vais les aimer pareil.   Alors comme ils ne doutent pas, ils se permettent de dire tout ce qui leur passe par la tête.

Cette semaine, j’entends Bébé Dragon qui est réveillée et qui feuillette un livre dans son lit.  (Oui, oui, quand mes enfants se réveillent ils attendent habituellement sagement dans leur chambre que je me lève.  Je me félicite à chaque fois d’avoir réussi à instauré ça.  Même si j’ai rien fait.  C’est ça être parent.)   Je décide d’aller lui faire un calin.  Alors que je m’apprête à m’installer à côté d’elle, dans son lit.

-NON!  (et si Bébé Dragon et son caractère disent non, c’est non.)

–  Tu ne veux pas que je te colle?  dis-je en m’assisant sur le rebord de son lit.

–  Débarque de mon lit.   T’es trop grosse, j’ai peur que mon lit s’effondre.

Ahhhh, les joies de la maternité.   Si vous me cherchez, je suis dans un coin , roulée en boule, en train de me gaver de chocolat.  Parce que tant qu’à être grosse …

Lire la suite

Motivation

Avec 4 enfants, pas besoin d’un programme d’exercice très complexe.  Course à pied ( en essayant de rattraper un enfant qui s’est enfui avec un objet qui ne lui appartient pas) , course à obstacles (essayer d’arriver à temps à la salle de bain pour empêcher Junior de lancer mon fer plat dans la toilette, en courant à évitant les jouets qui trainent sur le plancher) , haltères (transporter un ou deux, même trois enfants qui refusent de rentrer dans la maison le soir venu.) etc.   Mais reste que parfois je fais du vrai sport, comme par exemple du vélo.   Avec un petit surpoids à l’arrière pour ajouter au challenge (comme vous pouvez les constater sur la photo).

Je ne sais pas si c’est parce qu’elles voulaient avancer plus vite, ou juste parce qu’elles trouvent que j’ai de grosses fesses, mais les filles ont trouvé un moyen de me motiver à pédaler plus rapidement :  en chantant.   Quoi de plus charmant qu’un duo de petites démones filles qui entonnent leur chanson favorite alors que je sue ma vie à les tirer dans la remorque.   Oui, oui, à vélo j’ai ma trame sonore :  Gros jambon, gros jambon , GROS JAMBON!   

Merci les filles, je devrais me sentir visée?   C’est tellement mignon des enfants.

Lire la suite

Tendres mots

On parle souvent du bonheur d’avoir des enfants.   De l’immense amour qu’on leur porte.  De l’amour qu’ils nous rendent.   C’est absolument vrai.   Y’a rien de plus poignant qu’un « Je t’aime » venant de ma progéniture.  Sauf quand c’est parce qu’elle vient de renverser un verre de lait sur le plancher et qu’elle espère ainsi détourner mon attention.  Mais habituellement, les mots tendres des enfants, ça fait fondre le coeur de n’importe quel parent.

Ce qu’on nous dit pas par contre, c’est que les enfants ont un sens de l’honnêteté , hum, flamboyant.   Si un matin vous vous sentez terriblement de bonne humeur, vous appelez vos enfants qui jouaient gentiment en attendant que vous vous leviez, à venir vous faire des calins et lire une histoire dans votre lit.   Scène bucolique.  Et votre angélique fillette vous sussure à l’oreille :  Maman, tu ne sens pas vraiment bon de la bouche.  Been there, done that.

Cette semaine, c’est Chéri qui a fait les frais de l’honnêteté filiale.  Punky et Bébé Dragon jouent aux princesses.  Comme à toutes les heures de tous les jours.  Maintenant qu’elles ont un frère, je n’ai plus besoin d’enfiler une cravate de l’Homme pour tenir le rôle du prince.

O.K.   Moi c’est Junior mon prince!  lance Dragonnette.

Moi, c’est Papa! rétorque Punky.

Ben mon prince il est plus beau.

Punky réfléchit un instant :   Ben là, moi mon prince il est plus gros.  Pas mal plus gros.

Les enfants: une source incroyable d’estime de soi.

Lire la suite
1 2 3 6