Avoir l’air folle – prise 8564

Dans un effort de concilliation travail-famille, nous avons décidé moi et l’Homme que je commencerais à travailler trop très tôt le matin pour pouvoir aller chercher Zucchini à la garderie assez de bonne heure.

Le cadran sonne, je me lève.  Je m’habille dans le noir.  J’arrive à la salle de bain pour me rendre compte que Zucchini a excercé ses talents de dessinatrice sur mes pantalons.  Cours pour prendre des pantalons qui sont dans la secheuse, je les enfiles et je pars.

Arrive au boulot, toujours endormie.  J’essaie tant bien que mal de me réveiller un peu.  Un collègue arrive, jase un peu, puis tout à coup, il est pris d’un fou rire.  Je me dis : C’est quoi, j’ai quelque chose dans le visage.  J’avais visé trop haut.  Collègue pointe mes patalons et me dit:  T’es partie vite ce matin.  Pendant au bas de mon pantalon, une superbe paire de bobettes.  Je me console en me disant qu’au moins, c’était de belles bobettes, et non pas des Granny Panties.   Mais , bye bye la crédibilité, hein!

9 commentaires

  1. Je me souviens d’un ami au secondaire qui avait le soutien-gorge de sa mère collé par la statique dans le dos de son gilet… et entres garçons, personne ne lui a dit!

  2. Ah mon dieu. Je serais bien morte!
    J’suis tellement malchanceuse, que moi je me serais fait prendre avec mes bobettes menstrues :p.

  3. je trouve que le pire c’est de sortir de la salle de bain avec la jupe pognée dans les bas collants… tsé, que tout le monde te regarde le derrière streché dans tes bas!! Mais j’avoue que la bobette dans le bas du pantalon ça mérite une bonne main d’applaudissement!!

    LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *