Jeudi confession

Avec la p’tite neige qui s’installe vient aussi la saison des microbes.  On a eu cette semaine notre premier streptocoque de la saison.  Et si vous avez des enfants, vous savez ce que c’est : votre p’tit se plaint de maux de gorge, fait de la fièvre et vous avez dans son sac d’école la feuille qui vous annonce qu’il y a déjà des cas dans sa classe.

Et là le fun commence.  Essayer d’avoir un rendez-vous chez l’doc pour avoir la confirmation de ce que vous savez : votre progéniture a attrapé – encore une fois – le &*(# de streptocoque.  Un p’tit tour sur Bonjour-Santé pour vous rendre compte que la clinique est pleine.  Parce que probablement qu’il y a 323 parents qui ont le même problème que vous.  Un appel à la clinique vous apprend que votre médecin a de la place dans 35 jours.  Reste le sans rendez-vous et aller attendre 17 heures dans une salle d’attente pleine d’autres microbes.

Et là, je me confesse, je trouve ça cave. Tsé quand le pharmacien pourrait très bien faire le prélèvement, le test rapide pis prescrire un antibio.  Parce que, de toute façon, après être allée à la clinique, je vais finir  à la pharmacie pour le fameux test parce que je n’attendrai pas 48 heures pour les résultats.  Surtout qu’ensuite on doit garder le p’tit malade au moins 24 heures à la maison.  Et comme c’est contagieux on va recommencer tout ça dans un jour ou deux.  Puis dans 4 ou 5.  Le temps que ça fasse le tour de la gang.  Le tout, 3 ou 4 fois pendant l’hiver.

Je me console, au moins c’est pas la gastro!

 

Lire la suite

Jeudi confession

La semaine dernière, après une partie de hockey de fiston, j’ai fait un arrêt au centre d’achat pour faire les derniers achats de Noël.  Et au milieu de la place, le royaume du père-Noël.  Avec une file d’environ 32543 enfants qui avaient trop chaud et tout autant de parents qui trouvaient que ça avançait pas assez vite.

Lorsque mes filles étaient petites, je me choisissais toujours une journée de semaine pour aller voir un beau père-Noël pour avoir un souvenir photo de ce moment.  Puis, j’ai eu plus d’enfants et ils ont commencé l’école.  Alors l’idée d’aller faire la file au centre d’achat la fin de semaine avec 4 p’tits impatients me donne de l’urticaire.  Confession : maintenant je skip le père-Noël. Je sais, mes enfants n’auront pas de photos-souvenirs.  Mais comme je ne me rappelle pas la dernière fois où j’ai eu envie de regarder une photo de moi sur les genoux d’un monsieur déguisé avec une grosse barbe blanche, j’imagine que ça sera la même chose pour mes enfants et qu’ils vont pardonner à la mère fatiguée que je suis, son manque d’intérêt pour les traditions qui lui donnent un peu trop d’ouvrage.

Lire la suite

Se mettre en beauté … malgré les embûches

Le mois de décembre arrive.  Et les partys de Noël aussi.  C’est l’occasion pour moi de me mettre sur mon 36 une ou deux fois dans le mois, tsé.  Avec les partages de photos sur Facebook , Instagram et tout le reste, je veux m’assurer d’avoir l’air présentable hé! hé!  Des vêtements propres, des cheveux fraîchement lavés et tout le reste.

Ça a l’air tout simple, mais croyez-moi, avec 4 enfants ça relève parfois du quasi-impossible. Premièrement, ces charmantes créatures jouent parfois dans les garde-robes.  Ce qui veut dire que même la robe neuve que je viens d’acheter peut être décorée de traces de doigts.  Truc numéro un : Laver le linge la veille avec les Sachets puissance 3-en-1 OxiClean Plus Arm & Hammer.  De cette façon je suis certaine que ça sera propre du premier coup!

Deuxièmement, y’a mon look.  Idéalement, je me lave les cheveux le matin… après que mes enfants soient tous passés à la douche.  Malheureusement, ils ne sont pas des champions de la douche rapide.  Ce qui veut dire que quand les p’tits ont tous les cheveux bien propres, il ne me reste probablement pas grand temps et encore moins d’eau chaude.  Alors pour me simplifier la vie, je me sers du shampooing sec Batiste.  Mon préféré c’est celui au parfum de cerise, mais je compte bien tester celui qui donne plus de volume pour les fêtes qui arrivent.

Et vous, quelles sont vos astuces pour avoir l’air présentable sur les photos… sans y mettre trop d’efforts?  (Je suis paresseuse et je m’assume hé! hé!)

Lire la suite

Jeudi confession

Dans une semaine, je dois aller à l’épicerie 5 ou 6 fois.  Minimum.  Je réussis toujours à oublier quelque chose et je ne suis pas très bonne pour planifier les affaires en avance, alors c’est ce que ça donne.

Mais je vais vous faire une confession, j’aime ça l’épicerie.  Quand j’y vais seule.  Pis ça arrive souvent maintenant que j’ai une gardienne avertie à la maison.  Pourquoi j’aime ça?  Ben ça me fait un break d’enfants qui me réclament 214 affaires en même temps.  Mais surtout je peux m’acheter des affaires en cachette.  Parce que si je vais à l’épicerie avec un enfant, peu importe le niveau de discrétion que j’utilise, il va toujours finir par voir le sac de chips que je mets dans le panier, sous tout le reste.

Mais là j’y vais toute seule.  Pis je m’achète des cochonneries.  Que je mange en cachette.  Avec mon chat, parce que lui, il ne me demande pas une p’tite bouchée de chocolat.

Pis si je me fie aux mères que je rencontre à l’épicerie, je ne suis pas la seule!

Lire la suite

Jeudi confession

Je l’ai dit plusieurs fois, l’affaire que je déteste le plus avec le retour au travail c’est de faire des lunchs.  Alors je me trouve des trucs pour que ce soit moins pénible.  Cuisiner d’avance, en grande quantité.  Acheter des affaires qui se préparent rapidement.  Pis plein de p’tits trucs de même.

Et là je me suis dit que je pouvais faire mieux.  Genre m’organiser pour que Chéri fasse plus de lunchs que moi. Bon, c’est pas si simple que ça.  Parce que je pense qu’il haït autant que moi faire des sandwichs.

Je me confesse, pour y arriver, je me suis servi de mes enfants.  Voyez-vous, je sais que par la flatterie je peux probablement y arriver.  Mais je sais aussi que Chéri ne sera pas dupe si je me mets à lui faire des compliments sur son talent d’artiste de la sandwich.  Faque je me suis arrangée pour que lorsque ce soit au tour de mon chum de faire les mausus de lunchs, il y ait de quoi faire de délicieux sandwichs.  Pains de qualité, plein d’add-on (tomates, fromage que les p’tits adorent, olives, name it).  Tsé le pain que mes enfants préfèrent.  Pis un peu de salami.  Toute.   Faque mes enfants se sont mis à complimenter leur père sur ses sous-marins.  Et à réclamer à grands cris que ce soit lui qui remplisse leurs boites à lunchs.  Ça vient d’eux, pas de moi… Comment il pourrait refuser?

Une mère écœurée, c’est une mère rusée.

Lire la suite

Jeudi confession

Mes enfants sont habitués aux caméras.  Ils se sont fait prendre en photo plus souvent qu’à leur tour et ils sont quand même pas pire cutes.  Faque on pourrait croire que la photo scolaire serait une formalité.

Les années ont passé, et force est d’admettre que mes enfants sont probablement les enfants avec le moins de cutitude sur leur photo souvenir.  Alors je me confesse, j’haïs les photos scolaires.

Je sais, vous me direz, t’as juste à pas les prendre.  Mais voyez-vous, les p’tites photos à l’école de ma progéniture c’est l’équivalent des cartes de pokémons ou de hockey pour d’autres : ça s’échange ça pis c’est comme un concours à savoir qui va en avoir le plus.

Faque je paye beaucoup trop cher (tsé à 4 p’tits) pour avoir des p’tites photos qui vont se ramasser chez des amis, parce que, à voir la tête qu’ils font, je ne pense pas que je vais les afficher sur les murs de ma maison.

Lire la suite

Le défi sans bruit

Si vous êtes déjà allé dans une salle de classe vous savez que ça peut être légèrement (!) bruyant.  Et pour apprendre, les enfants ont besoin de toute la concentration possible.  Limiter les bruits inutiles peut les aider grandement.

Une des choses qui peut aider, ce sont les balles de tennis qu’on met aux pattes des chaises pour éliminer le bruit des chaises qui frottent sur le plancher.  Si certaines écoles sont déjà équipées de balles de tennis, ce n’est pas le cas pour toutes.  Et c’est là que le programme de la Banque Nationale du Canada Défi Sans Bruit entre en jeu.

Ce n’est pas très compliqué : recueuillir les balles de tennis usagées pour en faire don aux écoles qui en ont besoin.

Ça prend beaucoup de balles, mes enfants vous illustrent combien de balles de tennis sont nécessaires pour équiper une seule classe!

Vous pouvez découvrir tous les clubs avec lesquels la Banque Nationale du Canada s’est associée pour le Défi Sans bruit ICI.  (Vous pouvez y déposer vos vieilles balles.) Les balles sont ensuite distribuées dans les écoles du Québec et de l’Ontario.

Si vous êtes un professeur ou si vous pensez que votre école pourrait en bénéficier, il y a une section sur le site pour s’incrire.  Passez le mot!

 

Décharge :  J’ai reçu une compensation pour vous parler du Défi Sans Bruit; toutes les opinions sont les miennes.

 

Lire la suite

Jeudi confession

Le retour au travail après toutes ces années à la maison se passe pas pire.  On s’adapte tranquillement pas vite et on va finir par avoir un semblant d’organisation à la maison.

Puis moi je peux parler à des adultes un peu plus souvent, je peux manger tranquille et j’ai maintenant un bureau pour moi toute seule.

Pis parlant de bureau, en me promenant dans ceux de mes collègues j’ai presque eu un cas de conscience.  Je me confesse, j’ai pas de photos de mes enfants dans mon bureau.  Pas de photos de mon chum.  Pas de dessins, pas de bricolages.  Rien pantoute.  Ben oui, je suis une mère poche de même.  Pourtant mes enfants ce sont les plus cutes.  Mais ils laissent leurs traces dans toutes les pièces de la maison pis dans mon auto, faque ça me prend peut-être un endroit child-free.

Lire la suite

Être prêts pour l’Halloween!

Pour mes enfants, l’Halloween c’est une fête bien importante.  Je pense qu’à partir du 3 novembre, ils me suggèrent des idées de costumes de famille pour l’Halloween qui approche.

Quand j’étais petite, ma mère nous confectionnait des costumes vraiment hot.  Il y avait beaucoup de temps, d’amour et de talent là-dedans.  Malheureusement, j’ai pas de patience et encore moins de talent de couturière, alors je me contente d’acheter les costumes de mes p’tits…  idéalement le 3 novembre en liquidation, hé! hé!

Comme on habite en campagne et que les enfants sont plutôt concentrés sur 2 ou 3 rues, on n’a pas tant d’halloweeneux qui passent par chez nous.  Si les premières années mon chum restait à la maison pour faire la distribution, maintenant on est plus rusés : on distribue les bonbons aux enfants qu’on rencontre pendant notre cueillette!

On en ramasse pas mal et on en mange un peu trop le 31 au soir, et ensuite on a des desserts pour le reste de l’année ou presque.  Avec la consommation de bonbons, vient le traditionnel rappel à mes enfants sur l’importance de bien se brosser les dents.  Plusieurs fois par jour.  Selon l’Association dentaire canadienne, les enfants devraient se brosser les dents avec soin pendant deux ou trois minutes deux fois par jour : une fois le matin et une fois avant d’aller au lit afin de se débarrasser des bactéries et des sucres qui causent les caries. Bien sûr, c’est particulièrement important après avoir mangé autant de sucreries.  Pour aider la motivation des p’tits, j’aime bien acheter de jolies brosses à dents.  Orajel a toutes sortes de produits amusants pour les petits.  Chez nous, c’est la brosse à dents de Mario Bros qui fait fureur, mais je suis pas mal certaine que plusieurs petits doivent se brosser les dents avec celle de Pat Patrouille.  Y’a même le dentifrice (sans fluor) assorti!  Parfait pour inciter vos enfants à prendre soin de leurs dents.

Et vous, quelles sont vos traditions d’Halloween?

Décharge : Je fais partie du Programme d’ambassadrices Church & Dwight, à travers lequel je reçois une compensation et des produits. Les opinions sont entièrement les miennes.

Lire la suite

Jeudi confession

Chez nous, avec 4 enfants, j’ai souvent l’impression que la maison déborde.  Le linge, les jouets, les livres, les bricolages et tout le reste.   Pis mes enfants sont des ramasseux.  Un rouleau de papier de toilette pour un futur-bricolage-qui-ne-verra-jamais-le-jour.  2354 dessins faits hier.  Les photos des 324 amis d’école. Le linge trop petit qui va apparement servir à jouer aux bébés. Les 325243 toutous gros yeux. Les cartes de Pokemon, les billes pis tous les autres jouets. Pis le reste.

Bref, la maison déborde pis c’est pas une métaphore.  Faque, je me confesse, je me suis dotée d’une ligne de conduite :  chaque fois que je vais dans la chambre des enfants je choisis quelque chose que je vais jeter/donner/recycler … puis ça m’est arrivé de passer quelques minutes à chercher avec eux ce que je savais que j’avais sacré dans le bac de recyclage la veille … sans aucun remord.

 

Rendu à 4 enfants, la culpabilité est un peu plus difficile à chatouiller!

Lire la suite